La Saint-Valentin au Marché d’Art Érotique

Nous avons passé une superbe soirée au premier Marché d’art Érotique de Montréal.
Crédit photo: Rose Carine Henriquez

Share

AB IRATO aux USA fait jaser…

Voici une très belle critique de l’intégrale américaine de la trilogie Ab Irato.

 

Share

Une nouvelle année commence !


 » Ah sacré Charles ! Il n’est pas près d’embrasser la belle Baronne celui-là, mais un crâne peut toujours rêver… « 

Je profite de cet instant pour vous informer des différents projets sur ma table à dessin en 2018. Le tome 4 de Dead Charlie avance à merveille et j’ai maintenant en production un album de bande dessinée nommé La Majorette. Il s’agit d’une histoire onirique à la manière d’Alice au pays des merveilles racontant les aventures d’une belle majorette en quête de sa parade. Je vous reviens au courant de l’année avec plus de détails et pour vous faire patienter d’ici là, voici une planche inédite de l’album…

Au plaisir,
Thierry

Share

Vidéo du lancement au Café l’Étincelle

Pour tous ceux qui n’ont pas pu y être, voici une vidéo du lancement des tomes 3 de Titi Krapouti et de Dead Charlie.

Share

Lancement de Dead Charlie et Titi Krapouti

Stéphanie Leduc et moi-même faisons un lancement au Café L’Étincelle ce vendredi ! Venez chercher vos copies !

Share

La fête du livre

Ce weekend je serai à la Fête du Livre de la ferme Guyon en compagnie de Stéphanie Leduc.
Ce sera la première édition de ce salon du livre champêtre au coeur d’une serre agricole ! Retrouver toutes les infos sur le site de la ferme Guyon.

Share

Citrouille farcie…

Share

Fantasticon 2017

Pourquoi j’aime tant les Comiccons, Fantasticon et autres évènements BD ? En voici une bonne raison…

Share

Fou comme un balai…

Share

Comiccon de Québec

Le weekend prochain je serai au Comiccon de Québec avec sous la main, le dernier tome de Dead Charlie – Les amazones de Vénus.
Dans ce nouvel opus riche en rebondissements, Charles, se fait enlever par des Vénusiennes farouches en quête de mâles reproducteurs…
Venez nous saluer, Stéphanie Leduc et moi, aux tables 2218 et 2220.

Share